L'assurance habitation pour un propriétaire non occupant

Un propriétaire qui n'occupe pas son logement n'est pas dans l'obligation de souscrire une assurance logement : c'est son locataire qui devra assurer le bien. Cependant, si le propriétaire non occupant le souhaite, il peut souscrire une assurance complémentaire.

Tarif assurance habitation

Pas d'obligation d'assurance pour le propriétaire

Lorsqu'un propriétaire décide de louer son logement, il devient un propriétaire non occupant, et n'est donc pas tenu d'assurer le bien. C'est en effet à l'occupant (le locataire) de souscrire l'assurance de son choix.

Si le propriétaire le souhaite, il peut souscrire une assurance habitation spécialement conçue pour les propriétaires non occupants . Si le locataire ne possède qu'une assurance de base, ne couvrant pas des dommages spécifiques, celle-ci aura l'avantage d'étendre les garanties.

Une assurance facultative recommandée

Si cette assurance complémentaire pour le propriétaire n'est pas obligatoire, elle reste fortement recommandée.

Durant une période de vacance locative, si un sinistre type dégât des eaux se produit, cette assurance permet au propriétaire d'avoir son logement couvert, et ne de pas devoir financer lui-même les réparations. Le logement reste assuré, même lorsqu'il est vide et non-occupé.

L'assurance habitation obligatoire pour le locataire

A l'inverse, le locataire doit assurer le logement : c'est une obligation légale, et le propriétaire peut refuser de louer le bien en l'absence de certificat ou d'attestation d'assurance.

Il ne peut cependant pas l'obliger à souscrire un contrat spécifique ou chez un assureur en particulier.

A noter qu'un logement meublé, un logement de fonction ou une location saisonnière ne sont pas concernés par cette obligation : légalement, aucune loi n'oblige ces locataires à assurer le logement. Cependant, en cas de sinistre, le locataire devra indemniser le propriétaire.