picto

Choisir son assurance santé

Sur quels critères choisir son contrat d’assurance santé ?

Tableau de garanties, prestations couvertes, évolution du contrat en fonction de ses besoins, prestations non couvertes par l’Assurance Maladie, autant de critères auxquels il faut prêter attention au moment de choisir son assurance complémentaire santé. 

Pourquoi une assurance complémentaire santé ?

La souscription à une assurance complémentaire santé reste totalement facultative. Pour autant, celle-ci n’en demeure pas moins une nécessité pour pouvoir obtenir un remboursement des dépenses de santé réalisées. En effet, le rôle d’une complémentaire santé est de venir compléter la prise en charge effectuée par l’Assurance Maladie. Elle rembourse totalement ou partiellement la partie qui reste à charge pour l’assuré, qu’on appelle ticket modérateur. Pour être remboursé des frais médicaux, il est donc nécessaire de trouver la meilleure assurance complémentaire santé.

Certaines personnes peuvent profiter de l’assurance complémentaire santé obligatoire de leur entreprise comme l’explique le site du ministère de l’économie economie.gouv.fr. D’autres doivent trouver par eux mêmes une mutuelle* santé. Le coût de celle-ci varie en fonction de l’âge et le sexe de la personne, mais aussi en fonction des garanties souscrites : frais d’optique, frais dentaires, cure thermale, remboursement d’ostéopathie ou de chiropractie, etc. 

Définir ses besoins pour trouver une complémentaire santé adaptée

Pour choisir votre assurance complémentaire santé, il faut d’abord vous pencher sur vos besoins en santé.
- Qui voulez-vous assurer ?
- Votre âge et celui des personnes à assurer ?
- Déterminez vos niveaux de garantie dans les domaines suivants : 

  • Soins courants et pharmacie 
  • Hospitalisation et maternité 
  • Optique 
  • Audio 
  • Dentaire 
  • Ostéopathie 
  • Médecine douce (acupuncture, chiropractie, mésothérapie …) 

Quels critères prendre en compte pour choisir son assurance santé ?

Plusieurs critères seront à prendre en considération en plus des besoins de santé. En effet, pour bien choisir votre assurance ou mutuelle* santé, vous pouvez considérer des aspects financiers, mais aussi la couverture de soins, la possibilité ou non de moduler votre contrat, les délais de paiement et carences éventuelles ou encore l’offre ou non de tiers payant.

La base de remboursement  

Au moment de choisir votre assurance complémentaire santé, considérez bien la base de remboursement. En effet, venant compléter le remboursement obligatoire opéré par la Sécurité sociale, le remboursement de vos dépenses de santé ne sera pas le même selon les contrats d’assurance santé. Consultez bien les taux de remboursement du tableau des garanties.

Cette base de remboursement s’entend pour tous les frais de santé courants. Il est donc essentiel de prêter une attention toute particulière au montant indiqué. Cette indication de remboursement est importante, notamment lorsque le médecin consulté pratique un dépassement d’honoraires.

Par exemple, vous avez besoin d’une couverture pour vos frais dentaires. Si le pourcentage indiqué est de 150 % BR (Base de Remboursement), cela indique que votre assurance complémentaire santé vous remboursera vos frais jusqu’à 150 % du tarif de base de la Sécurité sociale. En pratique : votre consultation chez votre dentiste vous coûte 55 €, le tarif conventionné de la Sécurité sociale est environ de 30 €. Il vous reste normalement à charge 25 €. Avec un remboursement de 150 % de la Base de remboursement de la part de votre mutuelle*, vous êtes remboursé 30 € + 15 €. Votre reste à charge n’est plus que de 10 € (55 € - 30 € -15 €).

Considérer les soins non pris en charge par la Sécurité sociale 

Chaque assurance complémentaire santé a sa propre liste des soins pris en charge. Ainsi, au moment de choisir sa complémentaire santé, vérifiez quels sont les soins qui sont remboursés. Vous êtes un adepte des médecines douces (ostéopathie, réflexologie, etc.) ?  Veillez à consulter les modalités de prises en charge de ce type de soins non remboursés. 


Votre contrat peut-il être modulé en fonction des besoins ? 

Frais dentaires ou d’optique, apparition de nouvelles maladies avec l’âge, votre santé change. Des maladies ou des besoins peuvent apparaître, engendrant ainsi de nouveaux traitements ou des soins dont vous n’aviez pas besoin par le passé. De fait, le contrat souscrit à la base ne correspond plus nécessairement à la réalité des besoins actuels. C’est pourquoi choisir une assurance complémentaire santé qui offre la possibilité de moduler son contrat en fonction de ses besoins est un avantage indéniable. Vous pourrez ainsi revoir le contrat pour y intégrer de nouvelles garanties, ou alors pour augmenter le pourcentage de couverture sur certains risques.  


Les délais de paiement et de carence  

Le remboursement d’une mutuelle* ou assurance santé varie entre 2 et 15 jours. Tout dépend en fait des soins réalisés et de la prise en charge éventuelle réalisée par la Sécurité sociale. Par ailleurs, selon le contrat souscrit ou la nature des dépenses santé, ce remboursement peut être plus ou moins long. On compte entre 1 à 3 jours à partir de la réception du décompte ou de la feuille de soins, lorsque ceux-ci sont remboursés par la Sécurité sociale. En revanche, pour les soins non remboursés il faudra compter environ une semaine à partir de la réception de la facture du professionnel de santé. Par ailleurs, lorsque vous souscrivez à une nouvelle assurance santé, des délais de carence peuvent être appliqués. Il convient d’être particulièrement vigilant à ceux-ci, avant d’engendrer des frais liés par exemple à l’optique ou aux soins dentaires.  


Le tiers payant  

Bénéficier ou non du tiers payant est un autre critère à regarder. Le tiers payant est une prise en charge immédiate de votre mutuelle* des frais générés par une consultation ou en pharmacie. Toutes les mutuelles* et assurances santé ne le pratiquent pas. Sans tiers payant, vous serez obligé de faire l’avance de frais. En cas d’hospitalisation ou de forfait dentaire, ces montants peuvent s’avérer très onéreux. Aussi, bénéficier d’un tiers payant de la part de son assurance complémentaire santé peut être un vrai plus. Vous ne devrez pas faire l’avance des frais liés à la part complémentaire. La prise en charge se fait automatiquement. 

Votre tarif d’assurance santé en quelques clics !
En 5 min, personnalisez votre assurance santé et obtenez le prix le plus serré

Pour aller plus loin...

Le questionnaire médical n’est pas obligatoire pour souscrire une assurance santé. Il est assez fréquent que les compagnies d’assurances santé imposent de répondre à un questionnaire médical lors de la souscription à un contrat. Cela leur permet de connaître vos habitudes de vie (tabac, stress, etc.) et les risques qu’ils encourent en vous couvrant. Contrairement à un crédit bancaire qui s’accompagne d’une assurance, il est assez rare lorsqu’il s’agit de mutuelles, selon l’enquête du Figaro. Sachez cependant que vous êtes en droit de refuser d’y répondre. 

Assurance santé : un coût moyen qui change selon la région. Selon le magazine Capital, le coût moyen d’une mutuelle* en France en 2020 était de 850 euros par an et par personne. Il sera sans doute encore plus élevé en 2021, avec une hausse attendue de plus de 4 %. Sachez cependant que ce coût moyen peut être bien différent selon les assurés et leur zone de résidence. On remarque un écart de plus de 100 euros entre la Bretagne et les Hauts-de-France ou l’Île-de-France, par exemple. Cela s’explique en partie par un environnement davantage propice aux problèmes de santé et à plus de dépassements d’honoraires.  

L’assurance santé chez Direct Assurance

Bénéficiez du meilleur d’une assurance santé : remboursement en 48h, carte de tiers payant, espace en ligne, conseillers santé… Profitez également de nombreux services comme la téléconsultation médicale 24h/24. Choisissez enfin vos garanties pour une offre personnalisée à prix serré.

Autres articles sur le même sujet

*Note au lecteur : le terme « mutuelle santé » est souvent utilisé pour désigner un contrat d’assurance complémentaire santé. Il s’agit toutefois d’un abus de langage. En effet, les contrats d’assurance complémentaire santé sont définis par la loi comme l’ensemble des contrats conclus pour le remboursement et l'indemnisation des frais occasionnés par une maladie, une maternité ou un accident et distribués soit par des compagnies d’assurance, soit par des institutions de prévoyance relevant du Code de la Sécurité sociale soit par des mutuelles relevant du Code de la mutualité. Aussi le terme « mutuelle » ne devrait être utilisé que pour désigner ces organismes.

Défiler en haut de page