picto

Ma santé au quotidien

Les maladies chroniques représentent deux tiers des dépenses de santé

Sur 168 milliards d’euros dépensés par l’Assurance Maladie en 2020, 104 milliards (62 %) étaient consacrés aux pathologies et traitements chroniques. Soit une progression de près d’un point par rapport à 2019.

Plus d’un tiers des assurés concernés

 

Ces chiffres, relayés par Capital, reposent sur les données de 66,3 milliards de malades compilées et étudiées par l’Assurance Maladie. Dans le détail, ces 104 milliards d’euros de dépenses étaient réservés à plus d’un tiers des assurés (36 %). Cela représente 24 millions de personnes. La prise en charge des maladies cardiovasculaires, du diabète[MOU1] , des cancers et de la santé mentale représente à elle seule 42 % du budget alloué. Quant au coût moyen par patient souffrant de maladie chronique, il est estimé, toujours pour l’année 2020, à 4 300 euros.

 

Les dépenses tendent à la hausse pour la plupart, si ce n’est pour l’ensemble des pathologies chroniques. La plate-forme en open data, lancée en juin dernier par l’Assurance Maladie, permet de se représenter ces évolutions. Baptisée Data Pathologies, elle retrace les dépenses de santé entre 2015 et 2020 pour 57 catégories de maladies.

 

Recrudescence des cas de diabète et de maladies cardiovasculaires

 

Certaines maladies progressent plus rapidement. C’est notamment le cas du diabète et des maladies cardiovasculaires, parmi lesquelles l’AVC[MOU2] , l’infarctus[MOU3]  ou l’hypertension artérielle[MOU4] . En l’espace de 5 ans, le nombre de diabétiques a bondi de 440 000. Concernant les maladies cardiovasculaires, on compte 540 000 malades supplémentaires, sur la même période.

Mais le poids des maladies chroniques dans les dépenses de santé s’explique aussi par l’arrivée de nouveaux traitements plus coûteux, comme l’immunothérapie. Par exemple, pour les cancers dits « en phase active », le coût des traitements a augmenté de 18 %. Cette augmentation atteint même 50 % dans le traitement du cancer du poumon.

 

Dépenses de santé : une progression moins rapide comparée aux années précédentes

 

Malgré tout, les dépenses de santé ont, au global, enregistré un ralentissement (+0,7 % en 2020). En cause, la crise sanitaire avec, notamment, les deux premiers confinements. Il y a en effet eu moins d’hospitalisations ponctuelles, essentiellement en raison du report de chirurgies programmées. Cela représente –1,2 million de patients, soit –12 % par rapport à 2019.

 

Pour certaines maladies, comme les cancers et les maladies cardiovasculaires, l’épidémie de covid-19 a aussi induit des retards de diagnostic. Et par conséquent, des retards dans la prise en charge.

 

 [MOU1]Lien vers https://www.direct-assurance.fr/assurance-sante/diabete-combien-de-francais

 [MOU2]Lien vers https://www.direct-assurance.fr/assurance-sante/avc-combien-de-francais

 [MOU3]Lien vers https://www.direct-assurance.fr/assurance-sante/senior-infarctus-chaleur

 [MOU4]Lien vers #353 Hypertension artérielle : un concerné sur trois ignore être atteint de cette maladie

Votre tarif d’assurance santé en quelques clics !
En 5 min, personnalisez votre assurance santé et obtenez le prix le plus serré

Pour aller plus loin...


L’assurance santé chez Direct Assurance

Bénéficiez du meilleur d’une assurance santé : remboursement en 48h, carte de tiers payant, espace en ligne, conseillers santé… Profitez également de nombreux services comme la téléconsultation médicale 24h/24. Choisissez enfin vos garanties pour une offre personnalisée à prix serré.

Autres articles sur le même sujet
Défiler en haut de page