La 1ère année, le coefficient de bonus / malus est égal à 1.00, c’est-à-dire qu’il est neutre pour un jeune conducteur. Les règles de fonctionnement du bonus / malus sont les mêmes pour tous, y compris pour les jeunes conducteurs. Les jeunes conducteurs payent souvent une surprime, mais il s’agit là d’un dispositif très différent du bonus / malus. 

Le coefficient de bonus / malus est un système qui permet aux assureurs de pondérer le prix de l’assurance auto selon le profil de l’assuré. En clair : plus vous êtes prudent au volant, et que vous évitez les accidents ou sinistres, plus vous bénéficiez d’une baisse sur le prix de votre assurance auto. Les conducteurs, jeunes ou expérimentés, qui n’ont pas d’accident responsable dans l’année, se voient ainsi récompensés à travers un bonus qui réduit le prix annuel de leur assurance auto de 5% chaque année. Ceux qui sont responsables d’un accident sont en revanche sanctionnés par un malus qui augmente le montant annuel de leur assurance. 

 La méthode de calcul du bonus / malus est très simple : chaque année sans accident, vous obtenez 5% de remise sur le prix annuel de votre assurance auto. En cas d’accident, c’est un malus de 25% (si vous êtes le seul responsable de l’accident) ou un malus de 12,5% (quand la responsabilité de l’accident est partagée avec un autre assuré) qui s’applique sur le prix de référence de votre assurance auto jeune conducteur. 

Le bonus / malus d’un jeune conducteur 

En souscrivant votre première assurance auto, votre coefficient de bonus / malus sera égal à 1.00. C’est un taux neutre : le tarif de référence de votre assurance auto reste inchangé. Au terme de votre première année comme jeune conducteur, si vous n’avez été responsable d’aucun sinistre, alors vous aurez droit à une réduction de 5% sur le prix annuel de votre assurance auto. Important : le tarif de votre assurance auto est susceptible d’évoluer chaque année. La réduction de 5% s’applique sur le nouveau montant de votre prime d’assurance, pas sur celui de l’année passée.

Concrètement, cela signifie que votre bonus / malus va passer de 1,00 à 0,95. Le calcul du prix de l’assurance se faisant ainsi : tarif annuel x coefficient de bonus / malus = votre prime annuelle d’assurance auto jeune conducteur. 

Par exemple si le montant annuel de votre prime d’assurance auto jeune conducteur est de 840 euros : 840 x 0,95 = 798 euros. Grâce au bonus vous allez donc faire une économie de 42 euros sur vos cotisations de l’année à venir. 

La surprime d’un jeune conducteur n’est pas un malus

Il est fréquent, pour ne pas dire quasi systématique, que les compagnies d’assurance appliquent une surprime sur l’assurance auto d’un jeune conducteur. Le fait d’avoir peu d’expérience au volant se traduit malheureusement par un taux d’accident plus important chez les conducteurs novices. Afin de se prémunir de ce taux de sinistre élevé, les assureurs appliquent aux jeunes conducteurs une surprime.

Le montant de cette surprime jeune conducteur est encadré et ne peut dépasser 100% du tarif de référence de votre assurance la première année. Ensuite ce taux est limité à 50% la deuxième, puis 25% lors de la troisième année, la dernière où vous serez considéré comme jeune conducteur. Vous l’aurez compris, ce système de surprime est très différent du coefficient de bonus / malus, il n’a tout simplement rien à voir. 

Jeune conducteur : quel bonus en devenant conducteur secondaire ?

C’est une solution souvent utilisée : plutôt que de s’acheter une première voiture, de nombreux jeunes conducteurs commencent par utiliser la voiture d’un membre de la famille, celle de leurs parents généralement. Pour être en règle, il faut alors contacter la compagnie d’assurance pour demander à être ajouté comme conducteur secondaire sur le contrat d’assurance. 

En devenant conducteur secondaire, si par exemple le bonus du conducteur principal est de 0,60 (soit 40% de réduction après 9 années sans accident responsable) vous bénéficiez d’un contrat d’assurance dont le prix sera moins cher.  

Par contre votre bonus / malus, en tant que jeune conducteur, sera bien de 1,00 la première année, et non de 0,60. Autrement dit vous n’héritez pas du bonus / malus du conducteur principal. Votre coefficient baissera de 5% si vous et le conducteur principal du contrat n’êtes responsables d’aucun accident pendant l’année en cours.

Si c’est le cas, alors l’année suivante le bonus du conducteur principal baissera de 5%, soit de 0.60 à 0,57. Votre bonus baissera également de 5%, passant de 1,00 à 0,95. A l’inverse, si le conducteur principal ou le conducteur secondaire du contrat a un accident responsable, chacun sera sanctionné par un malus. 

Vous êtes un jeune conducteur ?
Réalisez chaque mois jusqu'à 50% d'économies sur votre assurance auto !

Pour aller plus loin…

Combien de temps faut-il à un jeune conducteur pour obtenir le meilleur bonus / malus ? Il vous faudra un peu de patience car c’est seulement après 13 années sans accident responsable que vous aurez le bonus maximum : 0,50, soit 50% de remise sur le montant annuel de votre assurance auto. D’ici là vous ne serez plus un jeune conducteur, un statut que l’on ne garde que pendant ses 3 premières années au volant, sauf si vous avez suivi la conduite accompagnée ou un stage de conduite qui réduit alors cette période à 2 ans.  

En tant que jeune conducteur, j’ai été responsable d’un accident. Quel sera mon malus ? Vous allez effectivement recevoir un malus, mais le montant de celui-ci va dépendre de votre responsabilité dans l’accident. Si vous êtes le seul responsable, votre malus sera majoré de 25%, si par contre les responsabilités sont partagées avec un tiers, alors votre malus sera majoré de seulement 12,5%. 

Vous êtes avez moins de 7 ans de permis ?

Notre assurance connectée YouDrive est faite pour vous ! Plus besoin d’attendre des années pour bénéficier d’un bonus de bonne conduite et faire des économies sur votre assurance auto.

Autres articles sur le même sujet
Défiler en haut de page